ChevalNievre
   > Accueil > Infos - actualité 
Centres équestres
Nièvre
Randonnées
Elevage chevaux Haras
Gites - hébergements
Associations
Le cheval de loisir
Infos actualité
Petites annonces
                gratuites
Calendrier Nièvre
Annuaire adresses
Contact
Liens
Copyright © ADTE Nièvre
2004-2016
Cheval Nièvre infos
> Page Facebook de ChevalNièvre <

 03/11/2014 - HARAS NATIONAUX - RÉSULTATS POUR LA PRISE EN LOCATION D’ÉTALONS DE SANG
 28/10/2014 - EQUITA´LYON 2014
 20/10/2014 - EQUITA´LYON
 04/10/2014 - ETALONS FRANCE HARAS : APPEL À CANDIDATURE OUVERT
 03/08/2014 - AVENIR DES ÉTALONS NATIONAUX
 13/06/2014 - LETTRE OUVERTE À L’ENDURANCE
 03/05/2014 - SYMPOSIUM EUROPÉEN : LE DOPAGE
 16/04/2014 - DRESSAGE, L´HEURE DU SACRE
 13/04/2014 - IFCE
 11/04/2014 - CLUNY, GRAND NATIONAL


UN IMPÉRATIF : « ENSEIGNER ET TRANSMETTRE »
Les rencontres de l’équitation de tradition française placées sur le thème « Transmettre et enseigner » ont été particulièrement denses. Les conférences se sont succédées, jeudi 13 octobre, au théâtre de Saumur, de 9 h à 18h45, avec une courte interruption pour le déjeuner. Le lendemain à l’école nationale d’équitation, les démonstrations et des tables rondes ont permis de nourrir la réflexion des participants.

L’équitation de tradition française est inscrite depuis 2011 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO et, Sylvie Grenet, responsable du dossier, l’a rappelé: « Cette inscription n’est pas acquise de manière définitive. Elle est réétudiée tous les six ans ». C’est donc en 2017 que l’équitation de tradition française devra prouver le bien-fondé de son inscription et sa capacité à préserver, transmettre et communiquer autour de cette pratique. « La relation de l’homme au cheval n’est pas une conception figée et les métiers autour de cette pratique doivent être préservés mais, peuvent évoluer » précise Sylvie Grenet.


L’art de monter à cheval est l’art de communiquer avec le cheval

Plusieurs interventions ont essayé de décoder la communication de l’homme et du cheval. La scientifique, Léa Lansade a présenté les théories de l’apprentissage de Pavlov et Skinner et démontré que les processus peuvent conduire à un renforcement positif ou négatif dans le comportement équin (ou humain…). De son côté l’écuyer du Cadre noir Olivier Puls a présenté l’évolution d’un cheval qui présentait un comportement « très atypique », voire dangereux. La méthode utilisée faite d’écoute, de rigueur et de douceur avec un résultat spectaculaire a beaucoup séduit le public présent.


Dans l’enseignement : Des relations complexes

L’enseignement de l’équitation est complexe, comme l’ont rappelé plusieurs intervenants. « L’enseignement de l’équitation nécessite de transmettre des connaissances tout en gérant des relations multiples entre le cavalier, le cheval et l’enseignant. » a développé Nicolas Sanson, responsable des formations à l’école nationale d’équitation.
Dans les ateliers de pratique équestre, Thierry Pomel, Georges Morris, Alain François, Galienne Tonka, Pauline Vanlandeghem et Fabien Godelle se sont appliqués à donner des pistes de travail.


Le cheval s’exprime aussi

Le bien-être animal et la compréhension du cheval ont été souvent évoqués. « C’est la relation de confiance qui permet l’expression de l’équitation Française avec légèreté, finesse et élégance » revendique Patrick Teisserenc , écuyer en chef du Cadre noir. De son côté, Bernard Maurel, juge international de dressage, a évoqué l’importance de l’observation du cheval qui renseigne le cavalier : « Le cheval exprime parfois une situation d’inconfort : Irrégularité dans sa locomotion, grincement de dents, positionnement de la queue, attitudes «échappatoires »…

 

Haut de page